La gastronomie est une attraction complémentaire de l’offre touristique d’Antequera. Dans notre région, la gastronomie est déterminée par la géographie, par les produits qu’il y a dans la Vega –particulièrement les céréales, les légumes et l’huile d’olive- et par le caractère de la population.

Un des plats les plus connus de la gastronomie antequeraine est la porra, qui s’élabore avec du pain, de l’huile, de l’ail et des tomates. D’autres plats typiques comme : el ajoblanco, el pimentón, el gazpachuelo, las migas et quelques salades. Il y a aussi d’autres produits typiques comme les charcuteries, le fromage de chèvre, l’huile d’olive et les conserves.

 

En dessert, on peut trouver des alfajores, mantecados ou angelorum, une douceur réalisée à base d’amandes moulues, de biscuits à la cuillère et de cheveux d’ange, que les visiteurs de la ville peuvent acheter dans nos pâtisseries et couvents clôturés (comme le Couvent de Belén ou celui de San José). En veille de Noël et pour les fêtes de Noël, ils mettent en vente les mantecados, autre des douceurs typiques de la gastronomie d’Antequera, représentés sur une ancienne fresque qui décore la salle plénière de la Mairie. Sans oublier les pestiños, torrijas et les roscos, propres à notre Semaine Sainte. Nous ne pouvons fermer cette partie sans parler du mollete, d’origine protégée, qui est type de pain arabe, de mie blanche et peu cuisiné, qui se fait artisanalement. Le mollete se prête à multiples accompagnements : beurre, huile, crétons, tranches de lomo, pâté, saucisson, etc., et bien qu’il soit typique du petit-déjeuner, on peut le consommer à n’importe quelle heure de la journée. Il se vend en boulangerie et supermarchés, et on peut le déguster dans n’importe quel bar de la ville.

3.1.Texto