La naissance de cette place s’est produite quelques années après avoir fondé le Royal Monastère de San Zoilo 1500. Le bâtiment n’a jamais été régulier, sinon tout le contraire; on traite d’un énorme trapèze dans lequel il y a un angle formé par les rues Toril et Duranes. Sa communication avec la rue Calzada a été jusqu’ en 1861 très étroite, puisque dans cette zone et jusqu’à la fête indiquée, existèrent les connus Miradores de Fiestas, d’où la Ville et la noblesses locale, contemplaient toute sorte de spectacles, d’une corrida de taureaux aux exécutions publiques.

La construction du Marché Municipal empêcha que la place du Coso de San Francisco devienne la grande place majeure de notre ville.