Les travaux de l’église Saint Jean de Dieu commencèrent à l’arrivée de l’ordre des Pères Hospitaliers dans la deuxième moitié du XVIIe siècle et se prolongèrent jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. La façade rectangulaire est iglesia_san_juan_de_diosflanquée de deux grands pilastres de style toscan et d’un entablement sur lequel repose le campanile. Les pierres de la façade sont en grès et elles proviennent des ruines de la ville romaine, Singilia Barba, située à proximité d’Antequera. En revanche, le portail est façonné en pierres calcaires rouges d’El Torcal. L’aspect le plus spectaculaire de l’église se trouve à l’intérieur, véritable joyau andalou de style baroque avec ses ornements sinueux en plâtre blanc et aux contours bleus pour certains, dans lesquels prédominent les motifs végétaux et animaux et parfois les représentations d’anges. Ces motifs ornementaux atteignent leur plus haute expression dans la coupole de la croisée de transept qui, surtout de jour, attirent l’attention des visiteurs. Le retable principal comprend une très belle sculpture de la Inmaculada située dans la niche centrale et bordée sur les côtés latéraux de statues de San Joaquin et de Santa Ana. Cette église réunit aussi un vaste ensemble pictural dont la thématique correspond , en grande partie, à des passages de la vie de Saint Jean de Dieu.