A quelques mètres du Dolmen de Menga, se dresse le dolmen de Viera, aux caractéristiques morphologiques, constructives et chronologiques similaires mais d’une taille considérablement inférieure. Il s’agit d’une sépulture à couloir, le corridor et la chambre funéraire étant parfaitement différenciés et séparés par une dalle percée semblable aux dalles de séparation des nécropoles de Milares et des dolmens sévillans de Gandul. L’ensemble est couvert, tout comme celui de Menga, par un tumulus.