convento-de-la-trinidad-interior_400x600Le 2 août 1637, l’ordre des Trinitaires Déchaussés fonda un couvent à Antequera. L’édifice actuel fut dessiné entre 1672 et 1683 par l’architecte de l’ordre, Pedro del Espiritu Santo (de l’Esprit Saint). Ce dernier s’inspira de l’église de la Encarnación de Madrid, œuvre de Juan Gomez de Mora pour le tracé du couvent. La façade rectangulaire est encadrée par deux pilastres lisses et couronnée d’un fronton triangulaire. Le panneau central s’articule en trois zones. De chaque côté du corps principal de la façade s’ouvrent deux grandes ailes. Le campanile, situé sur le côté gauche, est en briques. Il comporte trois ouvertures, et sa construction doit être plus récente. Le vaste espace intérieur est distribué selon un plan en croix latine. Une coupole s’élève au dessus de la croisée de transept. Les bas-côtés communiquent entre eux et forment des nefs. Le chœur occupe une position centrale. En 1935, un incendie a détruit entièrement le retable principal et les statues qui occupaient les niches et la chapelle de l’autel. L’église a perdu de son caractère, le retable actuel présentant peu d’intérêt. Les chapelles latérales ont été épargnées. Dans la nef de l’Evangile, qui possède des petites coupoles du XVIIIe siècle, le retable situé à l’entrée de l’église mérite une attention particulière. Il est dédié à la Vierge de la Piedad, dolorosa à vêtir du XVIIIe siècle qui a été restaurée à maintes reprises.

La nef de l’épître est couverte de voûtes hémi-sphériques. Le premier retable le plus proche de la croisée de transept est de style rococo et il est dédié à Juan Bautista de la Concepción, statue d’une taille inférieure à la réelle et réalisée en 1818 par Miguel Márquez Garcia. La chapelle suivante est décorée d’un retable de style rococo et la statue de San Miguel de los Santos, d’Andrés de Carvajal occupe la niche. La chapelle suivante de San José présente peu d’intérêt. Par contre, la Sacristie, signée Cristóbal Garcia est un élément architectural de grande importance. De plan rectangulaire, elle est coiffée d’une voûte, de structure complexe, divisée en plusieurs espaces par des arcs doubleaux trilobés. La décoration s’inspire du style oriental.