Au milieu de la Semaine Sainte d’Antequera, le Seigneur et la Vierge del Mayor Dolor (de la plus grande Douleur) parcourent les rues de la ville. Cette procession dispose du plus grand nombre de pénitents. Ces derniers sont habillés de manière particulière : une tunique noire cintrée avec une ceinture de sparterie. Cette procession est accompagnée de la Légion. La statue du Christ del Mayor Dolor comme celle de la Vierge de cette confrérie sont l’œuvre du sculpteur Andrès de Carvajal, originaire d’Antequera, et gracieusement offertes par l’artiste en 1771 à l’église collégiale de   San  Sebastián  (où elles se trouvent encore actuellement) mais à une condition : le jour de son décès, les cloches de cette église devraient sonner comme s’il s’agissait du décès d’un chanoine. Cet épisode de la passion que révèle la sculpture baroque du Seigneur n’est guère habituel en Andalousie. Il représente Jésus au visage particulièrement émouvant, après la flagellation, agenouillé et en train de ramasser la tunique. Quant à Notre Dame del Mayor Dolor (de la plus grande Douleur), il s’agit d’une sculpture entièrement taillée, la seule de toutes les dolorosas de la Semaine Sainte d’Antequera qui possède cette caractéristique. C’est la raison pour laquelle on pense qu’elle n’a pas été réalisée initialement pour défiler.

CRISTO DEL MAYOR DOLOR TRASLADO