Créé le 18 juillet 1989, Le Parc Naturel El Torcal d’Antequera donne à cette zone une protection spéciale pour la particularité de son milieu naturel, sa géomorphologie, la flore, la faune et le paysage. Situé au Jose_Antonio.content_edit.1069421882.6273centre de la province de Malaga, faisant partie de l’arc calcaire des montagnes sous-bétiques et inclus presque en totalité dans le territoire municipal d’Antequera, au sud, El Torcal est un parc de dimension réduite (11,7 km2) et représente l’un des paysages karstiques les plus impressionnants d’Europe. Du point de vue géomorphologique, il comprend quatre zones bien distinctes : la Sierra Pelada, Torcal alto (le haut Torcal), Torcal Bajo (le bas Torcal), Tajos y Laderas (ravins et prairies). L’ensemble est constitué de roches calcaires qui ont trouvé leur origine dans le fond marin pendant l’ère jurassique il y a à peu près 150 millions d’années. Les sédiments déposés dans la mer émergèrent à la suite du plissement alpin. Plus tard, une série de fractures a généré des fissures et des systèmes de failles qui ont produit ce qu’on appelle aujourd’hui les « couloirs ». A partir de ce moment, l’ensemble s’est trouvé soumis à un processus d’érosion karstique, donnant lieu à une multitude de formes dans les roches, produisant un véritable « musée de sculptures naturelles ». Le Jose_Antonio.content_edit.1069421981.0508massif El Torcal abrite une flore riche et variée. On a recensé au moins 664 espèces de plantes appartenant à une centaine de familles. Quant à la faune, elle dépend en partie de l’action de l’homme sur l’environnement. Il existe une multitude d’espèces invertébrées, en majorité des insectes, mais peu de grands prédateurs ou de grands herbivores, le renard et la chèvre de montagne en étant les principaux représentants. A noter également la grande variété d’oiseaux sédentaires ou migrateurs qui choisissent El Torcal comme lieu de nidification. Pour cette raison, cet espace a été déclaré Zone Spéciale pour la protection des oiseaux. La présence des serpents dépend en grande partie de facteurs thermiques. Particulièrement actifs au printemps et en été, il sera plus facile de les voir pendant cette période.Jose_Antonio.content_edit.1069422038.6388

Le parc Naturel El Torcal (Haut Torcal) dispose d’un espace réservé au public comprenant :

. un Centre de Recherche, zone d’interprétation de la nature, avec une salle à usages multiples où l’on projette un documentaire d’une quinzaine de minutes, un magasin de produits locaux et artisanaux, un restaurant doté d’une vue exceptionnelle et d’une cuisine « maison » servie dans un décor agréable et familial, un point d’information et des installations sanitaires. L’édifice est adapté aux personnes handicapées.

– un belvédère («Mirador de las Ventanillas ») où, en suivant un petit sentier, le visiteur peut profiter d’une très belle vue panoramique sur Villanueva de la Concepción, la région du « Rio Campanillas », Malaga et, les jours de temps clair, le continent africain. L’itinéraire « Route verte », sentier piétonnier qui part du parking et parcourt le Haut Torcal, présente une faible difficulté, dure approximativement 45 minutes et conexanet.content_edit.1052900420.3808constitue la promenade idéale pour effectuer tout type d’observations sur la végétation, la géologie, les formations dues à l’érosion, le bétail, la faune sauvage. En outre, ce parcours est vivement conseillé pour toute activité écologique ou environnementale. L’itinéraire « Route jaune », sentier piétonnier qui part du parking et sillonne le Haut Torcal, présente une difficulté moyenne. Il dure environ 2 heures. Ce parcours est également idéal pour effectuer tout type d’observations. Le parking jouit d’une grande capacité permettant le stationnement d’autocars et de voitures de tourisme.