Antequera, grâce à sa situation géographique est au centre de l’Andalousie ce qui explique le passage au fil des siècles de populations et de cultures diverses. Cependant, malgré ces nombreuses affluences, elle conserve intacte depuis toujours une danse qui définit son folklore : le « fandango antequerano ».

Comme dans la plupart des danses populaires, le « fandango antequerano » est né pour favoriser les minauderies entre hommes et femmes et par conséquent la conquête amoureuse qui se termine toujours bien.

Le « fandango antequerano » est une danse posée, tranquille et cérémonieuse qui, malgré son caractère populaire, ressemble davantage à une danse de salon. Elle se danse généralement en deux parties de trois strophes chacune qui, à leur tour, se composent d’un pas de danse et d’un petit pas répétitif. La musique, les paroles et les instruments qui accompagnent cette danse sont également populaires. Un instrument artisanal « l’almirez » est utilisé pour marquer le rythme du fandango.

Les costumes avec lesquels se danse le « fandango antequerano » sont très élégants. La femme est habillée d’un corset de velours noir avec des manches courtes de la même couleur que la jupe avec un ou deux rangs de dentelle noire ou beige. Elle porte également des jupons et des collants blancs tissés à la main. Les chaussures à talon sont noires avec des lacets qui se nouent aux jambes. Sur la tête, elle porte une petite coiffe en dentelle avec des fleurs d’oeillets.

L’homme, lui, porte une chemise blanche avec une ceinture rouge et une petite veste d’une couleur discrète agrémentée de « caireles » (petites boucles d’ornementation traditionnelle portées en bas du pantalon) et de fleurs de lis en feutrine. Le pantalon est du même tissu que la veste, moulant, serré et court, accompagné de bottes qui arrivent jusqu’au mollet et de guêtres. Un foulard noué à la tête à la façon d’un « bandolero », et un chapeau traditionnel complètent la tenue.

A part le fandango, la ville d’Antequera possède deux chansons qui font partie de son folklore : la « zapatilla » chanson de réunions familiales et de célébrations surtout à Noël et le « feliciano », chanson typique d’excursions et de promenades à la campagne qui va de pair avec une danse qui ressemble à une marche.

Il existe une multitude de chansons populaires et de jeux pour enfants qui ont été recueillis par des spécialistes locaux de ces coutumes.

Le flamenco et la copla sont aussi des genres de musiques et de danses populaires très répandus à Antequera.

Depuis quelques années, se développe à Antequera un mouvement très intéressant en relation avec le blues. Tous les ans, au mois de juillet, se tient le prestigieux et réputé festival de blues qui répand ses rythmes suggestifs dans les différents endroits de la ville.